La mirabelle de Nancy

Quasi-institution en Alsace et en Lorraine, la mirabelle (Prunus insititia var. Syriaca) est probablement un hybride né en Italie avant le XVIe siècle du croisement accidentel d’une variété sauvage de prunier myrobolan (Prunis cerasifera var. divaricata), lui-même introduit d’Asie occidentale, par la Syrie. Cette nouveauté deviendra, toujours dans la botte italienne, mirobolana d’abord puis mirabella – c’est-à-dire « belle à regarder » -, une appellation qui, francisée,  désigne aujourd’hui encore ces prunes juteuses, sucrées et parfumées qui se cueillent en fin août et début septembre.

L’introduction des mirabelliers à partir de l’Italie serait le fait du « bon roi René », un contemporain de Jeanne d’Arc et de Charles VII, duc d’Anjou et de Bar, comte de Provence, roi de Sicile et, accessoirement, époux de la duchesse Isabelle de Lorraine. Il fit planter dans un premier temps, très précisément entre 1447 et 1449 – qui, de fait, deviennent donc les véritables annus mirabillis -, des mirabelliers à Aix où il résidait, dans l’est ensuite après un transit possible par la région de Mirabeau dans le Vaucluse dont la coïncidence homophonique assoira définitivement son nom en France (pour d’autre il s’agirait plutôt de Mirabel, de Miribel ou de Mirebel).

Il ne faudra pas moins de deux catastrophes agronomiques pour faire de la mirabelle un fruit emblématique de la Lorraine : l’hiver calamiteux de 1879-1880 d’abord, à l’issue duquel tous les arbres fruitiers gelés seront remplacés par des mirabelliers qui, eux, avaient bien résisté; la destruction par le phylloxera après 1892 du vignoble lorrain ensuite, qui verra s’installer cette courageuse petite drupe sur les côtes de la Meuse et de la Moselle par vergers entiers. Le malheur des uns…

La mirabelle de Nancy et la mirabelle de Metz

Laquelle est la vraie mirabelle, celle ‘de Metz’ ou celle ‘de Nancy’?  La première est plutôt petite, ovoïde arrondie, à sillon large assez marqué, de couleur jaune ambré et pointillé de vermillon carminé sur le côté exposé au soleil. Elle présente une saveur prononcée (on la surnomme parfois la « mirabelle-abricot ») – « Nous, c’est le goût » affirme-t-on à Metz. Mais la mirabelle ‘De Nancy’ (=‘Mirabelle grosse de Nancy’ ou ‘Double mirabelle’), plus élégante d’aspect, plus imposante aussi (2 cm de diamètre), paraît bien avoir gagnée la guerre. Citée depuis le XVIIIe siècle, elle semble aujourd’hui s’imposer partout.

Cueillir les mirabelles

Les fruits globuleux jaunes et piquetés de rouge se cueillent en 3 ou 4 fois, avec ou sans le pédicelle. Vous pourrez aussi secouer l’arbre pour faire tomber les fruits – jadis les mirabelles étaient « hochées » – mais ce que vous gagnez en quantité et en praticité, vous le perdez alors en qualité. Cueillies soigneusement, chaque arbre vous donnera entre 40 et 100 kg de mirabelles tous les ans, des fruits qui se conservent bien en frais et se stérilisent aisément en bocaux. Tout le monde fait de son mieux, ici, pour absorber une production souvent importante : confitures, tartes, gâteaux, pudding, compotes, clafoutis, Bettelman – ou « mendiant ». Chez les plus audacieux, les mirabelles accompagnement la viande de porc, de gibier ou de volaille, les poissons gras aussi.

Si l’eau vous vient à la bouche, songez à prendre vos dispositions. D’ici deux mois, avant même la Sainte Catherine, le moment sera venu de planter votre mirabellier.

Un Commentaire

  • Bailly Luc

    pourquoi propager de fausses informations contrairement à ce qui est connu et reconnu(IGP):
    mirabelle de Nancy : dorée, tachetée de rouge , très parfumée
    mirabelle de Metz : jaune dure parfois tachetée de rouge , moins parfumée , meilleure conservation raison pour laquelle elle avait été prônée pour remplacer celle de Nancy avant de céder du terrain devant les qualités de la première
    Quel est l’intérêt de cette « désinformation »? partisane?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer